top of page

C'est parti pour 2024 !



La ferme prend ses traits définitifs petit à petit. Les jardins s'achèvent les uns après les autres, et tout devrait être cultivable d'ici Avril. Les chantiers s'enchaînent !


Plantations


Les premiers semis sont effectués sous une des serres. Pour les semis en extérieur, ils sont pour le moment réalisés en plaques alvéolées, sous la serre. Je reviendrai prochainement dans un article dédié !

Navets, blettes, petits pois... Ces cultures résistent sans encombres à des températures descendant jusqu'à -5°C.


En cas de grands coups de froid, des voiles de protections viendront ponctuellement protéger tout le monde.


Aménagements


Outre la haie de fruitiers plantée en décembre, la ferme bénéficie maintenant d'une petite mare dédiée à la biodiversité. Les chemins se dessinent au fur et à mesure, et les serres sont toutes deux entièrement montées.


Le potager démonstratif a désormais son emplacement, et les premiers bulbes de fleurs à couper sont plantés. Les jonquilles seront les premières à sortir, puis viendront les dahlias, les renoncules, les tournesols, bleuets...


La ferme est enfin raccordée à l'eau du réseau, ce qui facilite l'arrosage sous les serres. Fini les aller-retours depuis le bout du terrain avec les arrosoirs !


Les arches sont installées progressivement, au rythme des bénévoles gérant les 36 hectares du domaine du Châtelard. Si ils trouvent une perche d'acacia de 3 mètres de haut dans une zone qu'ils doivent travailler, ils la coupent, me préviennent, et je vais la chercher. Du bois 100% local, et zéro carbone dépensé pour le transport ! Il y en aura 16 en tout, alors patience...



Biodiversité


Cette fin d'hiver a prouvé la richesse animale que recèle le Châtelard. Refuge LPO (ligue de protection des oiseaux), j'étais témoin de leur présence par les nombreux chants et vols que je pouvais percevoir sur la journée. Depuis que les premières arches sont installées et la haie plantée, ce sont des dizaines de moineaux, rouges-gorges, mésanges et tant d'autres encore que j'apprend à reconnaître progressivement qui me tournent autour quand je travaille ou qui viennent discrètement boire à la mare.


Avant mon arrivée les lieux étaient déjà occupés par un autre locataire : un lièvre qui visiblement trouve mes jeunes arbres et autres petits légumes appétissants, tout comme les chevreuils que j'aperçois certains matins. Pas de trop gros dégâts pour le moment, mis à part les mulots qui se sont régalés de mes premiers semis. J'envisage fortement de prendre un chat, ça régulerait aussi les rats taupiers qui adorent se cacher dans le paillage que je met sur toutes mes zones cultivées...


A partir du printemps je souhaiterais posséder des canards coureurs indiens, véritables anti-limaces. Mais cela reste à planifier : il faut leur trouver le coin idéal, construire leur abri, ... Mais aussi m'organiser pour leur parcours : ils peuvent abimer les jeunes plants en les déterrant et marchant dessus, et beaucoup de personnes se promènent dans les environs avec leurs chiens lâchés. Les laisser en liberté n'est donc pas une option !


Objectif : viser début Mai pour les premières ventes ! Affaire à suivre...


28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page